Pages d’écritures… … sur marbre noir de Mazy Où les mots sont absents… Où seuls le signe est signifiant… Des points, des droites, des courbes, des cercles… une écriture universelle Qui devient graphisme, poésie, mirage Format des pages rectangulaires : +/- 20 cm x 27 cmx 5 cm cylindres : diamètre : 29 cm x 15.5 cm Il ne me reste plus qu’une dizaine de ces pages d’écritures. Vous avez la possibilité d’en découvrir une très belle dans l’A-Musée de Bruxelles, rue du Béguinage 16. Si vous désirez en voir d’autres, contactez-moi
Page de pierre Nombreuses expositions Sculpture Ecriture
Ecriture de poussière Evénement 1983 La pierre dans l’art belge contemporain Atelier 340 Symposium
Dans la mouvance de mes pages d’écolier Je transforme un bras de canal aux eaux glauques En page d’écriture de poussière. Des blocs de craie bruts sont répartis sur chaque rive Supportant des bandes de tissus blancs J’entaille la craie taillée à la disqueuse, Et la poussière, au grès du vent et des légers tourbillons de l’eau Dessine une écriture douce en perpétuelle évolution.
Urnes flottantes Bruxelles 2013 Céramique Installation Exposition Artothèque de Wolubilis 2013-2014
Cette fois ce sont des hémisphères qui contiennent les cendres des défunts. Souvent d’un bleu profond, elles flottent dans un plan d’eau. Sur la partie supérieure une spirale en entonnoir nous rappelle la notion de temps mais aussi c’est un élément de liaison entre l’eau, le ciel , le défunt et nous.
Möbius ou l’infini rompu 2015 Céramique
Rompre l’infini et essayer de le reconstruire avec les morceaux d’un bleu profond qui nous envoient dans les abysses.
Le mythe de l’éternel retour Binche 1989 Installation Nature
Dans le cadre de l’exposition « Ramp’art » à Binche. Le temps est comme une énorme spirale qui nous emporte tout doucement. Au début, on a toute la vie devant soi. Peu à peu l’étau se resserre, tout va plus vite. Impossible de faire demi-tour, il ne reste plus qu’à suivre le courant… Jusqu’au point central qui nous entraîne, où tout s’arrête ! Une énorme spirale de 4 m de diamètre flotte au raz de l’eau. Elle tourne très lentement et entraîne notre regard, notre vie.
Sept communes Florennes 1992 Fontaine publique Sculpture Pierre
Dans un petit village perdu entre Sambre et Meuse sept villages wallons font partie de l’entité de Florennes. D’où l’idée de concevoir une fontaine publique pour créer le sentiment d’appartenir à une même grande communauté. Sept tuyaux de laiton s’enlacent et s’élèvent majestueusement vers le ciel tournant autour d’une colonne de marbre rose du Portugal. Une cuvette au-dessus de la colonne est creusée pour récolter les eaux apportées par chaque tuyau, avant de la laisser s’écouler par onde sur la surface lisse et polie du marbre. Un grand réceptacle de pierre bleu de forme hélicoïdale recueille les eaux, signe de vie. Dimensions : spirale de base 2.40 m x 60 cm - colonne : diamètre 30 cm x 3 m hauteur totale +/- 4 m, encombrement total +/- 10 m de diamètre
L’Ecriture
L’Ecriture
Vers l’Infini
Vers l’Infini
Vers l’Infini
Vers l’Infini
Exposition Atelier 340 Bruxelles été 2005 dans le cadre de l’exposition « sous les pavés la mer » La nature est bien curieuse. La cassure d'une pierre ressemble à s'y méprendre au profil d'une mer démontée. La mer, c'est cet élément sur lequel vient buter tout voyageur. Obstacle frontal, fascinant. La mer, c'est aussi un lieu potentiel de rencontre. Qui placera son œil en même temps que moi dans mon système de visée ? La mer, c'est du bleu, poussière de couleur que l'on emporte malgré soi et que l'on emmène partout... Dimensions / Longueur /200 cm/ Epaisseur/ 15cm / Hauteur / 45cm
Tranche de mer Bruxelles 2005 Installation Sculpture/ Pierre
La Nature
Sous les toits de la maison de culture de Watermael- Boitsfort (Bruxelles), un bouleau de plus ou moins dix mètres est suspendu comme un gisant en lévitation. Des joyeux larrons, Paul Gonze, Xavier Rijs, Natalia de Melo, Vincent Streubel et moi-même honorons sa noble dépouille. Pour mettre en valeur tous les aléas de la vie auxquels il a dû faire face, je souligne de rouge toutes ses cicatrices. Dimensions +/- 12 mètres x 4 mètres
Arbre blessé Installation Expo Bruxelles 2004 Nature
La Nature
Le chant des blés Namur 2000 Evénement Sculpture flottante et musicale
A l’occasion de la fête de la musique de l’an 2000, le théâtre de Namur (Belgique) et Charleville- Mézière (France) ont invité sept artistes à réaliser chacun une sculpture flottante et sonore destinée à flotter sur la Meuse et produire des sons. Des compositions furent créées et orchestrées. C’est ainsi que j’ai imaginé des îlots flottants supportant 2000 tiges de laiton de longueurs et de tonalités différentes. Tel un sous-marin, ces îlots étaient sensés rentrer dans l’eau puis en sortir et se secouant comme un canard en tintant sous des sonorités très asiatiques. Le sous-marin est resté au placard, au vu du courant et de toutes les saletés charriées par celui-ci. La structure est restée flottante. Un clavier sur la berge et tout un arsenal de robotique faisaient fonctionner le tout. Dimensions L’ensemble : plus ou moins 50mètres
La Nature
Miroirs Autelbas 1988 Installation Temps Nature
La notion de temps est omniprésente dans la rivière. L’eau, la vie, le temps, le ciel qui s’y reflète, L’argile dont est constitué son nid. « Un acte ne devient réel que dans la mesure où il imite un archétype Tout acte vrai abolit implicitement le temps, la durée, l’histoire » Kundera Sept tuyaux de terre sont suspendus au raz de l’eau par des câbles. La partie supérieure est émaillée d’argent et entaillée en V A l’intérieur de chacun, sept fils phosphorescents s’agitent au gré du courant. Dimension : +/- 20 mètres
La Nature
Entre Etre et Hêtre Bruxelles 2004 Installation Nature Homme
Quand tout petit, je rêvassais en regardant la barre faucheuse du cultivateur, je fixais tantôt un colchique, tantôt un coquelicot perdus dans la luzerne et j’éprouvais un curieux sentiment de sympathie pour ces fleurs comme si elles étaient des êtres inconnus. Par ma seule volonté je jouais à vouloir les sauver. Les uns étaient miraculeusement épargnés car ils se trouvaient juste à la tangence de cette barre meurtrière alors que les autres se couchaient pour toujours dans un geste gracieux acceptant la mort comme une fatalité. Une pièce de la Médiatine est plongée dans une semi obscurité. Une roselière a envahi tout l’espace mais l’Homme, d’un mouvement circulaire précis et sec en a coupé une toute petite partie, juste pour pouvoir exister lui aussi, debout. Un faisceau lumineux rouge traverse l’axe de la pièce et sectionnant les roseaux vient mourir à nos pieds. Dimensions +/- 5m. x 3m.
La Nature
Le feu Bruxelles1983 Evénement Sculpture Pierre
Atelier 340 La pierre dans l’art belge contemporain Symposium de sculpture Si vous allumez un feu de bois dans la nature, tout le monde l’entoure en un cercle. Géométriquement, le feu devient donc un cercle de base et un sommet, donc une nappe conique. Cette fois, j’ai choisi quatre blocs de Noir de Denée, bruts de sciage (gris), superposés en carré. Le sculpteur remplace le feu, et enlève une section conique sur chacun de ces blocs. Celle-ci est polie comme un miroir noir et reflète le feu. Dimensions : 2 m X 2 m 40 cm
La Nature
L’Homme
L’Homme
L’Homme
L’Homme
L’Homme
Cocon de passage Bruxelles 2009 Evénement Bruxelles 2009 Exposition Happening Wolubilis Louvain La N. 2010 Exposition Happening Université Bruxelles 2012 Exposition Happening Atelier 340
Comme vous, Je suis venu au monde, nu, après des mois de douce gestation dans le ventre d'une maman, enveloppe souple et confortable Peut-être comme vous, Je ne souhaite pas quitter ce monde dans une boîte laquée, rigide aux poignées dorées Peut-être comme vous, Je préférerais me retrouver couché dans un cocon comme une nymphe en devenir en attente d'une métamorphose, en attente d'autre chose... Dimensions /L: 175 cm l: 75cm h: 70cm
Toute la restauration d’une maison de Boitsfort (Bruxelles) s’est faite autour d’un superbe escalier tournant. J’ai évidé la partie supérieure de l’axe de l’escalier en nappe conique, et suspendu dans le vide un autre cône en marbre blanc de Carrare. Sur sa partie supérieure, l’empreinte de la propriétaire et amie, feu Sylviane Baeten.
Clé de voûte Bruxelles 2013 Installation/ Pierre
Croix de feu Liège Musée d’art contemporain 1986 Evénement
Soir de tristesse. Sur une belle prairie toute en rondeur comme une femme épanouie, je trace une grande croix de craie, (plus ou moins septante mètres par branche) Je lacère son herbe drue, l’ouvre de mes mains et déverse en sa chair des éléments combustibles. La nuit, je boute le feu au tout et le nourrit pour faire souffrir cette terre jusqu’à l’aurore où les braises commencent tout doucement à s’assoupir, où les fumées se mêlent délicatement à la brume du petit jour. Le temps pansera tout doucement cette blessure, la mousse remplacera peu à peu les cendres grises, la plaie cicatrisera, l’herbe repoussera comme avant mais pour l’éternité portera en son sein une marque indélébile. Dimensions :+/- 70 mètres x 50 m
Silhouette 1984 Exposition BBL Bruxelles sculpture Marbre Noir de Denée
Trois faces brutes de sciage et une, polie, noire qui ondule, se creuse, S’affine en toute simplicité, naturellement féminine. Une rainure, sur la partie supérieure est garnie de mousse naturelle. Dimensions : 20 cm x 20 cm x 1.10 m
Damoclès Mons 2010 Céramique Electromécanique Installation
Conception et réalisation plastique Philippe Jacquemart 2009 et 2010 Réalisation électronique Richard Avaert 2010 Exposition : Biennale de céramique et du Verre Mons 2010 Concept : Depuis Hiroshima Consciemment ou inconsciemment Rien n’est plus comme avant Notre monde peut exploser à tout moment L’art est devenu éphémère, virtuel Nous vivons l’Instant Aujourd’hui c’est la terre elle-même Qui nous menace… Description : Sur le sol, une calotte de terre crue se crevasse lentement sous l’action de la chaleur. Dès que l’on s’approche, une lampe éclaire le sommet d’un cône de terre cuite et le sommet d’un cône de cristal en vis à vis. Le cône de grès se met à tourner sur lui-même lentement et son homologue s’élève dans les airs. Après quelques secondes, ce dernier tombe de tout son poids et s’arrête à quelques millimètres du premier. Tout s’éteint, tout s’arrête, puis recommence. Technique/ Dimensions de l’installation : base : diamètre de 2.60 m. haut. : 4.20 m
Pages d’écritures… … sur marbre noir de Mazy Où les mots sont absents… Où seuls le signe est signifiant… Des points, des droites, des courbes, des cercles… une écriture universelle Qui devient graphisme, poésie, mirage Format des pages rectangulaires : +/- 20 cm x 27 cmx 5 cm cylindres : diamètre : 29 cm x 15.5 cm Il ne me reste plus qu’une dizaine de ces pages d’écritures. Vous avez la possibilité d’en découvrir une très belle dans l’A-Musée de Bruxelles, rue du Béguinage 16. Si vous désirez en voir d’autres, contactez-moi
Page de pierre Nombreuses expositions Sculpture Ecriture
Ecriture de poussière Evénement 1983 La pierre dans l’art belge contemporain Atelier 340 Symposium
Dans la mouvance de mes pages d’écolier Je transforme un bras de canal aux eaux glauques En page d’écriture de poussière. Des blocs de craie bruts sont répartis sur chaque rive Supportant des bandes de tissus blancs J’entaille la craie taillée à la disqueuse, Et la poussière, au grès du vent et des légers tourbillons de l’eau Dessine une écriture douce en perpétuelle évolution.
Urnes flottantes Bruxelles 2013 Céramique Installation Exposition Artothèque de Wolubilis 2013-2014
Cette fois ce sont des hémisphères qui contiennent les cendres des défunts. Souvent d’un bleu profond, elles flottent dans un plan d’eau. Sur la partie supérieure une spirale en entonnoir nous rappelle la notion de temps mais aussi c’est un élément de liaison entre l’eau, le ciel , le défunt et nous.
Möbius ou l’infini rompu 2015 Céramique
Rompre l’infini et essayer de le reconstruire avec les morceaux d’un bleu profond qui nous envoient dans les abysses.
Le mythe de l’éternel retour Binche 1989 Installation Nature
Dans le cadre de l’exposition « Ramp’art » à Binche. Le temps est comme une énorme spirale qui nous emporte tout doucement. Au début, on a toute la vie devant soi. Peu à peu l’étau se resserre, tout va plus vite. Impossible de faire demi-tour, il ne reste plus qu’à suivre le courant… Jusqu’au point central qui nous entraîne, où tout s’arrête ! Une énorme spirale de 4 m de diamètre flotte au raz de l’eau. Elle tourne très lentement et entraîne notre regard, notre vie.
Sept communes Florennes 1992 Fontaine publique Sculpture Pierre
Dans un petit village perdu entre Sambre et Meuse sept villages wallons font partie de l’entité de Florennes. D’où l’idée de concevoir une fontaine publique pour créer le sentiment d’appartenir à une même grande communauté. Sept tuyaux de laiton s’enlacent et s’élèvent majestueusement vers le ciel tournant autour d’une colonne de marbre rose du Portugal. Une cuvette au-dessus de la colonne est creusée pour récolter les eaux apportées par chaque tuyau, avant de la laisser s’écouler par onde sur la surface lisse et polie du marbre. Un grand réceptacle de pierre bleu de forme hélicoïdale recueille les eaux, signe de vie. Dimensions : spirale de base 2.40 m x 60 cm - colonne : diamètre 30 cm x 3 m hauteur totale +/- 4 m, encombrement total +/- 10 m de diamètre
L’Ecriture
L’Ecriture
Vers l’Infini
Vers l’Infini
Vers l’Infini
Vers l’Infini
Exposition Atelier 340 Bruxelles été 2005 dans le cadre de l’exposition « sous les pavés la mer » La nature est bien curieuse. La cassure d'une pierre ressemble à s'y méprendre au profil d'une mer démontée. La mer, c'est cet élément sur lequel vient buter tout voyageur. Obstacle frontal, fascinant. La mer, c'est aussi un lieu potentiel de rencontre. Qui placera son œil en même temps que moi dans mon système de visée ? La mer, c'est du bleu, poussière de couleur que l'on emporte malgré soi et que l'on emmène partout... Dimensions / Longueur /200 cm/ Epaisseur/ 15cm / Hauteur / 45cm
Tranche de mer Bruxelles 2005 Installation Sculpture/ Pierre
La Nature
Sous les toits de la maison de culture de Watermael- Boitsfort (Bruxelles), un bouleau de plus ou moins dix mètres est suspendu comme un gisant en lévitation. Des joyeux larrons, Paul Gonze, Xavier Rijs, Natalia de Melo, Vincent Streubel et moi-même honorons sa noble dépouille. Pour mettre en valeur tous les aléas de la vie auxquels il a dû faire face, je souligne de rouge toutes ses cicatrices. Dimensions +/- 12 mètres x 4 mètres
Arbre blessé Installation Expo Bruxelles 2004 Nature
La Nature
Le chant des blés Namur 2000 Evénement Sculpture flottante et musicale
A l’occasion de la fête de la musique de l’an 2000, le théâtre de Namur (Belgique) et Charleville- Mézière (France) ont invité sept artistes à réaliser chacun une sculpture flottante et sonore destinée à flotter sur la Meuse et produire des sons. Des compositions furent créées et orchestrées. C’est ainsi que j’ai imaginé des îlots flottants supportant 2000 tiges de laiton de longueurs et de tonalités différentes. Tel un sous-marin, ces îlots étaient sensés rentrer dans l’eau puis en sortir et se secouant comme un canard en tintant sous des sonorités très asiatiques. Le sous-marin est resté au placard, au vu du courant et de toutes les saletés charriées par celui-ci. La structure est restée flottante. Un clavier sur la berge et tout un arsenal de robotique faisaient fonctionner le tout. Dimensions L’ensemble : plus ou moins 50mètres
La Nature
Miroirs Autelbas 1988 Installation Temps Nature
La notion de temps est omniprésente dans la rivière. L’eau, la vie, le temps, le ciel qui s’y reflète, L’argile dont est constitué son nid. « Un acte ne devient réel que dans la mesure où il imite un archétype Tout acte vrai abolit implicitement le temps, la durée, l’histoire » Kundera Sept tuyaux de terre sont suspendus au raz de l’eau par des câbles. La partie supérieure est émaillée d’argent et entaillée en V A l’intérieur de chacun, sept fils phosphorescents s’agitent au gré du courant. Dimension : +/- 20 mètres
La Nature
Entre Etre et Hêtre Bruxelles 2004 Installation Nature Homme
Quand tout petit, je rêvassais en regardant la barre faucheuse du cultivateur, je fixais tantôt un colchique, tantôt un coquelicot perdus dans la luzerne et j’éprouvais un curieux sentiment de sympathie pour ces fleurs comme si elles étaient des êtres inconnus. Par ma seule volonté je jouais à vouloir les sauver. Les uns étaient miraculeusement épargnés car ils se trouvaient juste à la tangence de cette barre meurtrière alors que les autres se couchaient pour toujours dans un geste gracieux acceptant la mort comme une fatalité. Une pièce de la Médiatine est plongée dans une semi obscurité. Une roselière a envahi tout l’espace mais l’Homme, d’un mouvement circulaire précis et sec en a coupé une toute petite partie, juste pour pouvoir exister lui aussi, debout. Un faisceau lumineux rouge traverse l’axe de la pièce et sectionnant les roseaux vient mourir à nos pieds. Dimensions +/- 5m. x 3m.
La Nature
Le feu Bruxelles1983 Evénement Sculpture Pierre
Atelier 340 La pierre dans l’art belge contemporain Symposium de sculpture Si vous allumez un feu de bois dans la nature, tout le monde l’entoure en un cercle. Géométriquement, le feu devient donc un cercle de base et un sommet, donc une nappe conique. Cette fois, j’ai choisi quatre blocs de Noir de Denée, bruts de sciage (gris), superposés en carré. Le sculpteur remplace le feu, et enlève une section conique sur chacun de ces blocs. Celle-ci est polie comme un miroir noir et reflète le feu. Dimensions : 2 m X 2 m 40 cm
La Nature
L’Homme
L’Homme
L’Homme
L’Homme
L’Homme
Cocon de passage Bruxelles 2009 Evénement Bruxelles 2009 Exposition Happening Wolubilis Louvain La N. 2010 Exposition Happening Université Bruxelles 2012 Exposition Happening Atelier 340
Comme vous, Je suis venu au monde, nu, après des mois de douce gestation dans le ventre d'une maman, enveloppe souple et confortable Peut-être comme vous, Je ne souhaite pas quitter ce monde dans une boîte laquée, rigide aux poignées dorées Peut-être comme vous, Je préférerais me retrouver couché dans un cocon comme une nymphe en devenir en attente d'une métamorphose, en attente d'autre chose... Dimensions /L: 175 cm l: 75cm h: 70cm
Toute la restauration d’une maison de Boitsfort (Bruxelles) s’est faite autour d’un superbe escalier tournant. J’ai évidé la partie supérieure de l’axe de l’escalier en nappe conique, et suspendu dans le vide un autre cône en marbre blanc de Carrare. Sur sa partie supérieure, l’empreinte de la propriétaire et amie, feu Sylviane Baeten.
Clé de voûte Bruxelles 2013 Installation/ Pierre
Croix de feu Liège Musée d’art contemporain 1986 Evénement
Soir de tristesse. Sur une belle prairie toute en rondeur comme une femme épanouie, je trace une grande croix de craie, (plus ou moins septante mètres par branche) Je lacère son herbe drue, l’ouvre de mes mains et déverse en sa chair des éléments combustibles. La nuit, je boute le feu au tout et le nourrit pour faire souffrir cette terre jusqu’à l’aurore où les braises commencent tout doucement à s’assoupir, où les fumées se mêlent délicatement à la brume du petit jour. Le temps pansera tout doucement cette blessure, la mousse remplacera peu à peu les cendres grises, la plaie cicatrisera, l’herbe repoussera comme avant mais pour l’éternité portera en son sein une marque indélébile. Dimensions :+/- 70 mètres x 50 m
Silhouette 1984 Exposition BBL Bruxelles sculpture Marbre Noir de Denée
Trois faces brutes de sciage et une, polie, noire qui ondule, se creuse, S’affine en toute simplicité, naturellement féminine. Une rainure, sur la partie supérieure est garnie de mousse naturelle. Dimensions : 20 cm x 20 cm x 1.10 m
Damoclès Mons 2010 Céramique Electromécanique Installation
Conception et réalisation plastique Philippe Jacquemart 2009 et 2010 Réalisation électronique Richard Avaert 2010 Exposition : Biennale de céramique et du Verre Mons 2010 Concept : Depuis Hiroshima Consciemment ou inconsciemment Rien n’est plus comme avant Notre monde peut exploser à tout moment L’art est devenu éphémère, virtuel Nous vivons l’Instant Aujourd’hui c’est la terre elle-même Qui nous menace… Description : Sur le sol, une calotte de terre crue se crevasse lentement sous l’action de la chaleur. Dès que l’on s’approche, une lampe éclaire le sommet d’un cône de terre cuite et le sommet d’un cône de cristal en vis à vis. Le cône de grès se met à tourner sur lui-même lentement et son homologue s’élève dans les airs. Après quelques secondes, ce dernier tombe de tout son poids et s’arrête à quelques millimètres du premier. Tout s’éteint, tout s’arrête, puis recommence. Technique/ Dimensions de l’installation : base : diamètre de 2.60 m. haut. : 4.20 m
Un artiste pluridisciplinaire …
Un artiste pluridisciplinaire …